Un tribunal estatsunidenc a condemnat l’assassin de Víctor Jara

La jurada d’una cort federala de justícia dels Estats Units a considerat a l’unanimitat que l’èx-militar chilenc Pedro Barrientos es colpable de las torturas e de l’assassinat del cantador Víctor Jara. La cort d’Orlando (Florida) a decidit una compensacion de 28 milions de dolars a la familha del cantador pels damatges e interèsses, çò rapòrta Público.
 
“Aquò es lo començament de la justícia per totas aquelas familhas qu’espèran la justícia dempuèi fòrça annadas, coma nosautres” çò diguèt Joan Jara, la veusa de l’artista, qu’assistiguèt al jutjament acompanhada de sas filhas Amanda Jara Turner e Manuela Bunster.
 
“Espèri que Pedro Pablo Barrientos Núñez serà extradit o expulsat, i a pas pus res que o empedisca per qu’afronte la justícia en Chile”, çò soslinhèt Amanda Jara.
 
Lo procès se consagrèt a establir la preséncia de Barrientos a Santiago pendent la setmana del còp d’estat menat pel general Augusto Pinochet contra lo govèrn del socialista Salvador Allende. Lo militar condemnat se trobava dins l’Estadi de Chile e foguèt un dels oficièrs cargats dels presonièrs politics.
 
Aquel jutjament als Estats Units es lo primièr qu’establís sus qualqu’un de responsabilitats a prepaus de l’assassinat de Víctor Jara, considerat coma un dels cases mai emblematics de las violacions dels dreches umans comesas en Chile pel regim de Pinochet (1973-1990).

 
 

 
 

 

Et si vous écriviez à des personnes âgées isolées ? – La République du Centre


La République du Centre

Et si vous écriviez à des personnes âgées isolées ?
La République du Centre
Partie dans le val d’Aran, dans les Pyrénées espagnoles, elle a acheté une carte du pays de Cervantès. « Mais comme je n’ai pas eu le temps de l’écrire en Espagne, je l’ai rédigée dans le train du retour et je l’ai envoyée à Orléans », détaille la

Et si vous écriviez à des personnes âgées isolées ? – La République du Centre


La République du Centre

Et si vous écriviez à des personnes âgées isolées ?
La République du Centre
Partie dans le val d’Aran, dans les Pyrénées espagnoles, elle a acheté une carte du pays de Cervantès. « Mais comme je n’ai pas eu le temps de l’écrire en Espagne, je l’ai rédigée dans le train du retour et je l’ai envoyée à Orléans », détaille la